Accord sur la remuneration variable des cadres supérieurs

infdividualisationCet accord, négocié au niveau européen, a été retranscrit pour la France par un accord Groupe. La rémunération variable des salariés concernés (ingénieurs et cadres en position IIIBex et IIIC) depend pour 40% d’objectifs sur lesquels ils n’ont aucune prise (flux de trésorerie et résultat opérationnel sur l’ensemble du Groupe et de l’entreprise). Pour les 60% restant, l’individualisation est renforcée.

Cet accord introduit une nouvelle méthode d’évaluation des objectifs basée sur l’auto-évaluation et sur les « feedbacks » (évaluations par des collègues). Cette méthode mettra à mal les collectifs de travail.

Le pire c’est que cette méthode d’évaluation va être étendue à l’ensemble des ingénieurs et cadres. Il est malheureusement à craindre une montée des risques psychosociaux.

Accord Groupe LIV FR

Avenant rectificatif 1 13 01 17

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *