LE JOUR D’APRÈS !

Il est temps de parler « du jour d’après » ne pas reproduire tout ce que nous faisions et modifier certaines erreurs faites par le passé.

UN PREMIER BILAN

La crise sanitaire n’est malheureusement pas encore finie mais nous pouvons tirer les premiers enseignements de la période de confinement. Les syndicats CGT du Groupe Airbus ont été très actifs pendant cette période.
Dès le 14 mars, la CGT du groupe pris la mesure du danger de la pandémie du COVID19 et alerté la direction sur les mesures insuffisantes de protection des salariés. Il aura fallu toute la détermination des représentants CGT pour faire appliquer les obligations de protection face à ce danger qui envahissait la France. La direction du groupe minimisait les risques et il a fallut toute l’opiniâtreté des représentants CGT pour protéger les salariés. Devant l’obstination de la direction qui voulait faire travailler coûte que coûte, sur de très nombreux sites, les élus CGT (qui auraient apprécié de partager ces responsabilités avec des élus d’autres syndicats) ont déposé des procédures de mise en danger grave et imminent (DGI). L’obligation légale de répondre à ces procédures a décalé des reprises de travail en imposant à la direction de mettre en place des conditions de sécurité notablement renforcées.

A un moment où les services de santé étaient en forte tension ou saturés, faire prendre des risques aux salariés, c’était prendre le risque d’augmenter la mortalité.
Et alors que la CGT revendiquait pendant toute la période de confinement la mise en activité partielle de tous les salariés qui ne pouvaient pas télétravailler, les autres syndicats du groupe Airbus acceptaient des accords qui obligeront des salariés à rattraper jusqu’à 10 jours de travail et à prendre de 10 à 14 jours de repos imposé.

Les adhésions que nous enregistrons ces derniers jours à la CGT démontrent que des salariés ont pris conscience de l’utilité d’avoir des syndicats qui assument pleinement leurs responsabilités. Nous invitons chaque salarié à se poser la question de l’adhésion pour renforcer nos syndicats et se mettre dans les meilleures dispositions possibles pour préparer « le jour d’après ».

DES PROPOSITIONS CGT POUR ALIMENTER LE DÉBAT

Cette crise montre les nombreuses failles d’un système capitaliste soucieux de préserver les intérêts financiers de quelques grandes fortunes. Il nous faut reconquérir et développer un système basé sur les solidarités.

La solidarité, c’est avant tout la Sécurité Sociale. Son financement est garanti par les cotisations sociales. La CGT propose d’en finir avec les exonérations de toutes sortes qui pénalisent le financement de notre système de santé, le financement de nos retraites et qui empêchent de travailler sur des pistes pour la prise en charge de la dépendance dans des conditions décentes.

Les cotisations sociales sont aussi directement liées au taux d’emploi. La proposition de la CGT de réduire le temps de travail à 32h entre dans cette logique. Travailler moins pour travailler mieux et travailler tous ! Moins d’effort individuel mais plus de collectif pour une meilleure santé au travail.

La précarité est une source de mal-être. Le CDI doit redevenir la norme pour emplois. Il permet de faire des projets de vie.

La CGT propose la démocratisation des entreprises. Les salariés doivent participer aux choix stratégiques, aux choix des méthodes de production pour sortir du dogme où seuls les profits à court terme guident les décisions. Les conséquences sociales et environnementales doivent devenir les critères prépondérants.

C’est aussi pourquoi, la CGT refuse les sacrifices sur les budgets de R&D. Il est par exemple urgent de travailler dans Airbus pour des avions décarbonés.

Et bien d’autres choses sont à faire… Ouvrons le débat !

« Les jours heureux » sont devant nous, participons ensemble à la construction d’un monde meilleur.

Le tract : tract jour d’après

Mots-Clés : # # # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *