PETITION POUR UNE CONVENTION COLLECTIVE DE HAUT NIVEAU ET CONTRE LES RECULS SOCIAUX

SIGNEZ MASSIVEMENT LA PETITION !

Depuis 2016, une négociation sur la Convention Collective Nationale est ouverte au niveau de notre branche de la métallurgie. L’UIMM (patronat de la Métallurgie) compte revoir tout le dispositif conventionnel pour les droits des travailleurs de la métallurgie.

Concernant les classifications, l’UIMM veut transformer radicalement l’existant.

Aujourd’hui, votre classification est fonction de vos diplômes puis des qualifications acquises. Aucun retour en arrière n’est possible, et pour certains niveaux d’entrée une évolution automatique de carrière est garantie.   Demain, si le projet de l’UIMM devait trouver des signataires, la rupture à ces principes serait radicale car ce serait le poste de travail qui serait classé et non plus la personne. Le salarié prendrait la classification et le salaire du poste qui lui serait attribué par l’employeur. Ainsi, il n’y aurait plus de reconnaissance des diplômes, plus d’évolution automatique de carrière et un recul en matière de salaire et de classification deviendrait possible.

A AIRBUS, nous ne sommes pas protégés par un dôme invisible qui nous isolerait de la situation nationale. Nos accords, et notamment toutes les dispositions sociales, s’appuient sur les conventions collectives de la métallurgie. La Direction du groupe Airbus veut, dès cette année, mettre en place des groupes de concertation pour revoir l’ensemble des dispositions sociales au vue du projet de la convention collective. Alors que la convention collective n’est pas signée, la direction veut s’engouffrer dans l’adaptation du statut social Airbus. Elle y voit une révolution sociale…. On risquerait plutôt une régression sociale avec le retour du paiement à la tâche !

La CGT est porteuse de propositions :

  • Le calcul de la prime d’ancienneté basé sur le salaire brut pour tous les salariés ;
  • La grille de salaire unique avec un véritable déroulement de carrière de l’ouvrier au cadre ;
  • La reconnaissance des qualifications du salarié tout au long de sa vie professionnelle (formation, expériences, savoirs, savoir-faire, polyvalence…) ;
  • Le changement de catégorie garanti au moins tous les quatre ans, quelle que soit la catégorie (ouvrier, employé, ICT) ainsi qu’un doublement du salaire et du coefficient sur la carrière.

La pétition en ligne : https://ftm-cgt.fr/petition-pour-une-convention-collective-de-haut-niveau/

Toutes les informations concernant la négociation sont à retrouver sur le site de la fédération CGT de la métallurgie : https://ftm-cgt.fr/

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *