L’ACCORD AIRBUS COVID-19 DANGEREUX ET ANTISOCIAL

L’accord groupe signé par FO, CGC et CFTC permet aux managers d’imposer à tous les salariés (même ceux en garde d’enfant ou de santé à risque) 10 JOURS DE REPOS FORCES (congés payés, RTT, ACT, récup, CET….). Le délai de prévenance est d’un jour franc.L’accord prévoit aussi de limiter le plus possible le recours au chômage partiel et de ne l’indemniser qu’à 92% du net.

Avec les 10 jours de repos forcés étalés sur la période de confinement,le management pourra organiser des équipes tournantes pour s’éviter le recours au chômage partiel. Pour le chômage partiel, l’accord sera en dessous des mesures prévues parla convention collective de la Métallurgie qui prévoit,pour les forfait-jours,une indemnisation du chômage partiel à 100%du net. L’accord prévoit que tous les salariés seront indemnisés à hauteur de 92%du net. En économisant 8% sur les forfait-jours, Airbus abonde de 8% pour autres. Ainsi Airbus ne perd absolument rien et peut même envisager des bénéfices! Cet accord signé par une majorité des syndicats permet,pour la première fois,l’application de mesures inférieures aux dispositions de la convention collective.Plus la direction en demande, plus certains syndicats l’accompagnent!

POUR LA CGT, CET ACCORD EST INACCEPTABLE.

Il est DANGEREUX. Cet accord s’inscrit dans la volonté de produire coûte que coûte alors que tous les experts recommandent le confinement le plus strict possible. LA CGT RÉCLAME LA MISE EN PLACE GÉNÉRALISÉ DU CHÔMAGE PARTIEL INDEMNISÉ À100% POUR TOUS LES SALARIÉS à l’exception de quelques activités essentielles et stratégiques et des salariés en télétravail.Nous voulons sauver des vies humaines.

Il est ANTISOCIAL car les salariés vont perdre 10 jours de repos alors que le chômage partiel aurait évité ce non-sens économique et social. Et,contrairement à ce que font des grands groupes comparables, Airbus refuse d’indemniser à 100% le chômage partiel pourtant prévu par la Convention Collective.Cet accord est une ignominie. C’est l’engagement des salariés qui a permis de hisser Airbus au plus haut niveau. Aujourd’hui, où est le juste retour alors que la situation sanitaire et sociale demande que les entreprises fassent des efforts?

L’expression cgt : Tract-Nego-Covid

Le texte de l’accord : Accord mesures d’accompagnement_Covid 19_VS

 

Mots-Clés : # # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *